Tour Axian Antananarivo

Tour Axian Antananarivo


Bureaux

Concours 2021
Client
Surface 30 000 m²

Un bâtiment enraciné dans le ciel malgache.

Il arrive parfois que l’équation, du site, du programme, des intentions urbaines, trouve sa résolution dans un système formelle unique qui offre tout à la fois la possibilité d’une image forte et d’une adéquation fonctionnelle totale.
Notre réponse a ce caractère d’évidence, en cela qu’elle permet de résoudre dans un système formel original, la question délicate posée par ce programme avec deux options de tour posées sur un socle de parking et centre commercial.
Cette base élargie de laquelle s’échappe deux émergences évoque la croissance végétale et le système racinaire. Nous avons donc développé une réponse en recherchant l’image d’un végétal local iconique.
Celle du BAOBAB s’est imposée à nous.
Une silhouette très particulière ancrée dans l’image de Madagascar. L’image d’un système racinaire évoquant également les figuiers banians tropicaux ou les palétuviers dotés de racines externes, sont autant de sources visuelles d’inspiration qui ont guidé notre conviction.

Véritable architecture d’origine végétale, ces arbres vénérables semblent en perpétuel croissance.
Sur une base structurelle racinaire, le RDC se développe ainsi sur une grande hauteur et occupe 3 000 m² d’emprise sur la parcelle. Cette base accueille également le Food court au 1° étage ainsi que 5 niveaux de parking.
A partir du R+6, les tours émergent. A terme, elles s’élanceront en vis-à-vis dessinant un profil singulier dans le ciel d’Antananarivo.

L’inachevé comme symbole de la croissance possible
Nous proposons, dans un premier temps, de ne construire qu’une seule tour et de mettre en place la base de la deuxième, à la manière d’une souche. La tour est ainsi posée sur une base très large d’où s’échappe les prémices de la forme de la deuxième tour. A la livraison de la première tour, l’ensemble est parfaitement fonctionnel et affiche l’image d’un ensemble parfaitement cohérent. A terme la deuxième tour se construit au moyen d’une grue centrale posée sur le noyau, qui s’élèvera en même temps que la tour elle-même. La vision de la base de la tour non construite donnera à penser que les racines du futur sont déjà présente dans la forme générale du bâtiment.