Maison de l’Apprentissage

  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Maison de l’Apprentissage | Brenac & Gonzalez et Associés

Maison de l’Apprentissage


Scolaire

Projet 2010
Livraison 2013
Programme 7900 m²

Photos Sergio Grazia

Sa silhouette et l’emploi de la terre cuite veulent également exprimer la mémoire des grands hangars de briques qui occupaient jadis ces lieux.

Le Centre de Formation des Apprentis de Gennevilliers, dispense un enseignement professionnel articulé autour du bois, la charpente, et du métier d’ascensoriste.

La forme très allongée de la parcelle et la proximité des voies ferrées ont fortement conditionné l’implantation de l’édifice qui s’étire sur plus de 100 mètres de long. La figure volumétrique est formée de deux épaisseurs parallèles aux toitures dissymétriques, deux «nefs» de longueurs variables et séparées l’une de l’autre par une faille centrale.

La première bande contient au RDC , le hall, l’espace d’exposition, l’atelier de fabrication charpente , en mezzanine, la bibliothèque, enfin au 1er étage, l’administration la cour de récréation et le gymnase en extrémité sud. La seconde, abrite les ateliers ascensoriste, de montage bois, puis au 1er étage les salles banalisées. Entre les deux, un volume suspendu ouvrant en coursives sur les ateliers, les vestiaires.

La proposition architecturale, par sa complexité technique, veut valoriser tous les métiers enseignés, leurs savoirs spécifiques. Sa silhouette et l’emploi de la terre cuite veulent également exprimer la mémoire des grands hangars de briques qui occupaient jadis ces lieux.

Tous les volumes sont en effet recouverts d’un même bardeau de terre cuite offrant ainsi unité et identité à l’ensemble. Répondant aux variations de hauteurs internes, les faîtages des toitures varient à leur tour, créant des effets d’ondulation de la charpente. En extrémité nord, les deux nefs s’interrompent pour signaler d’un côté la double hauteur du hall, de l’autre, un pignon coupé, entièrement vitré qui montre l’atelier ascensoriste.

La transparence dégagée rend visible les rouages et les ascenseurs en mouvement, faisant passer de l’obscurité à la lumière tout un mécanisme et un décor toujours occulté.