Extension du lycée Emilie du Châtelet

  • Extension du lycée Emilie du Châtelet | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Extension du lycée Emilie du Châtelet | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Extension du lycée Emilie du Châtelet | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Extension du lycée Emilie du Châtelet | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Extension du lycée Emilie du Châtelet | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Extension du lycée Emilie du Châtelet | Brenac & Gonzalez et Associés

Extension du lycée Emilie du Châtelet


Enseignement

Concours 2011
Livraison 2018
Surface 4 400 m²
Cout 8.2 M€ HT

L’extension du lycée Emilie du Châtelet prolonge le volume existant et restructure les espaces extérieurs, pour adapter l’établissement à ses nouvelles contraintes sans négliger la cohérence architecturale.

Notre intervention complète le lycée Emilie du Châtelet d’un internat et d’espaces pédagogiques supplémentaires, en restructurant les espaces extérieurs.
L’opération vise avant tout un meilleur fonctionnement de l’établissement, et sa cohérence esthétique.
L’extension est compacte, en continuité du volume existant, en évitant l’étalement sur la parcelle ; la confrontation négocie l’équilibre entre repli et ouverture. L’ensemble cadre sur les espaces sportifs et paysagers, propices à la détente et aux échanges.

Une passerelle assure le lien entre les strates temporelles du lycée, tenues à distance par le vide. La galerie extérieure qui lie le hall de l’internat et le restaurant scolaire est en béton lasuré, comme l’existant. Elle permet le prolongement extérieur des espaces, sous la protection du préau.

Dans la cour, enjambée par l’internat en son milieu, des jeux de niveau de sol permettent la délimitation d’espaces et leur continuité en variant les ambiances. Cohérence et complémentarité sont les maîtres mots de ce travail d’extension.

Les volumes sont simples ; en façade, les cadres en aluminium anodisé donnent une troisième dimension aux ouvertures, dans un jeu d’ombres élégant. Les espaces intérieurs se focalisent aussi sur les fenêtres, réhaussées par des tablettes en bois clair qui leur donne une épaisseur habitable, que ce soit dans les salles de classe ou dans les chambres de l’internat.