Montpellier Saint Roch Lot III

  • Montpellier Saint Roch Lot III | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Montpellier Saint Roch Lot III | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Montpellier Saint Roch Lot III | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Montpellier Saint Roch Lot III | Brenac & Gonzalez et Associés

Montpellier Saint Roch Lot III


Logements

Projet 2016
Programme 11955 m²

En bordure de la ville historique, le territoire conquis sur les rails, doit favoriser l’émergence d’un quartier animé, ouvert, mixte et durable.

Pour contribuer, au développement et au renouvellement de la ville, il faut ainsi questionner les programmes, les formes urbaines, les règles de hauteur et le traitement des espaces au sol.

Dans ce puzzle urbain, le lot III occupe une place particulièrement stratégique et privilégiée, il est l’expression d’une vision prospective et audacieuse de la ville. Il doit à ce titre donner une place majeure au vivre ensemble dans un cadre urbain renouvelé à l’intérieur d’un contexte historique. La situation du lot III devient une des portes principales de la ZAC Saint Roch conçue par l’équipe de Paul Chemetov.

C’est dans ce rapport à l’extérieur, en rendant la limite entre le dedans et le dehors floue que s’exprime pleinement cette notion. C’est aussi une architecture qui s’inspire des traditions du lieu, du climat.   Ainsi les espaces extérieurs sont pensés comme des pièces à vivre, largement dimensionnées, entre ombre et lumière. Il s’agit également de proposer des lieux de vies que vont s’approprier les habitants : des lieux d’échanges et de sociabilité 

Les commerces à RDC constituent le socle unitaire des 3 émergences. Ils constituent le lien entre la ville et les différents programmes. Ils s’ouvrent directement sur la voie nouvelle générant à la fois une terrasse ouverte et intime au cœur du projet. La séparation entre les 3 programmes permet de proposer des failles, des interstices, un cœur d’îlot Ouvert et végétal qui laissent passer le regard et la lumière. Ce cœur d’ilot est découpé, érodé, composé de strates progressives qui vont constituer la figure de proue des logements du lot III-2.

 

Le projet se décompose selon 2 registres :

Le premier registre est celui de la ville basse en lien avec le centre historique, il constitue l’enveloppe extérieure de l’ilot. Cette écorce extérieure qui fait face à la ville de pierre, est lisse, ses faces périphériques sont continues, composées de la même matière. Malgré la variation de hauteur, de programme ou d’architecture, le matériau proposé, va donner, côté ville, l’identité commune, l’unité à l’ensemble de l’îlot. Cette opposition entre dedans et dehors, entre une face urbaine et minérale qui s’adresse à la ville, et la face intérieure en cœur d’îlot plus domestique permet d’introduire le second registre : celui de la ville haute. Elle s’exprime dans la figure de proue de l’émergence du III-2. Elle constitue un élément repère dans le grand paysage et s’affranchit de la matérialité lisse de l’enveloppe extérieure et prend naissance dans la continuité des balcons filants du cœur d’ilot.

Ainsi Les courbes des loggias filantes dessinent un déhanchement de formes organiques qui font la singularité de l’émergence et lui confère le statut de signal à proximité de la gare. Un maillage de tubes d’acier relie les courbes des balcons filants et donnent à lire une figure unitaire, élancée et constitue une peau protectrice support de toiles tendues micro perforées faisant office de brise soleil.