FLI SACLAY


Enseignement

Concours 2015
Livraison 2018
Surface 7015 m²

Ce site « naturel » qui rappelle, par de nombreux aspects, les campus américains, met en scène un paysage habité, par des édifices dont l’harmonie est fondée sur un équilibre entre plein et vide, bâti et non bâti.

Ce site « naturel » qui rappelle, par de nombreux aspects, les campus américains, met en scène un paysage habité, par des édifices dont l’harmonie est fondée sur un équilibre entre plein et vide, bâti et non bâti.

Placée en limite de forêt, notre parcelle occupe une position d’entre deux milieux : la fin du tracé du Campus et le début du bois classé. Cette situation exceptionnelle, nous a conduit à proposer une figure urbaine de « lisière », à la fois contenue et ouverte.

La composition générale est, en effet, basée sur la présence de deux cours, la première, fermée, rassemble autour d’elle les différents laboratoires du FAST en RDC et leurs bureaux au premier étage. La seconde, ouverte au sud par un large jardin linéaire, fédère autour d’elle les bureaux des chercheurs du LPTMS et le hall.

Cet axe majeur Nord/Sud, rétablit ainsi la liaison entre paysage urbain et paysage naturel, il fait rentrer la nature à l’intérieur de l’architecture.

A la construction classique et ordonnée du plan, correspond une écriture architecturale retenue, rythmée, tramée qui fait écho à la verticalité dominante des édifices présents sur le site.

Cet ordre est visible par la présence généralisée, en façade, d’une ossature métallique, verticale qui met en exergue la trame de 1,35 m. standard des programmes tertiaires.

Le travail sur la série est également complété par quelques variations : le socle est parfois marqué par de hautes piles de béton foncé, tandis que l’élargissement de la trame de 1,35 m. le long du hall et de bibliothèque permet de valoriser l’animation intérieure.

La teinte du bâtiment a été choisie afin de donner  à l’édifice la profondeur du matériau et sa sensibilité à la lumière. Suivant les variations de l’éclairage, la texture du métal fera apparaître de nombreuses nuances, passant de ton chaud, au blanc, de l’argent au bronze. Ce camaïeu chromatique construit une forme de camouflage dont les couleurs sont piochées dans les tonalités hivernales de la forêt.

Mission Campus (AMO)

Aménageur : EPPS