Collège Jean Perrin

  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés
  • Collège Jean Perrin | Brenac & Gonzalez et Associés

Collège Jean Perrin


Scolaire

Projet 2007
Livraison 2011
Programme 11000 m²

Photos Benoît Fougerol, Philippe Ruault, Stéphane Chalmeau

Le collège Jean Perrin est situé dans un quartier pavillonnaire du vieux Nanterre. La parcelle est un long rectangle qui s’étire dans la profondeur du terrain et les seuls points d’accès possibles sont situés le long de la rue des Goulvents.

Le volume principal est un bâtiment linéaire se développe sur toute la longueur du terrain, il abrite la totalité des salles de classes.

Son implantation latéralisée par rapport à l’axe central permet de séparer différents types d’espaces extérieurs : une cour de service à l’ouest, un parvis et la grande cour de récréation à l’ouest.

Cette dernière, par sa configuration et la disposition des édifices, ordonne le bâti : le gymnase, le restaurant. Par ses proportions, elle évoque les grandes places urbaines avec sa galerie latérale, son mail planté, ses bancs.
Au centre de la composition, un grand hall traversant, rendu très transparent, grâce à une structure en pont et l’usage du verre collé sans cadres, ainsi depuis la rue, peut-on lire toute la profondeur de la parcelle.

Répondant aux différentes contraintes de protection solaire, d’occultation et d’intrusion, les façades sont divisées verticalement par des épines en aluminium.

Celles-ci contiennent les châssis vitrés et servent de glissières aux volets coulissants. Les volets roulants et les panneaux d’habillage des allèges ont été réalisés en aluminium extrudé.
L’usage du même profilé permet d’obtenir une continuité parfaite du matériau et une totale abstraction des volumes.
Le second matériau dominant du projet est la pierre calcaire, elle recouvre toutes les autres façades.

Par référence à la tradition, la pierre est utilisée ici pour exprimer l’institution et renforcer, par l’architecture, l’image de l’école.

L’ensemble offre une esthétique cohérente et sereine, un silence sans absence, la recherche est à la fois ancrée dans les mémoires et dans le présent.