Portes de Paris


Logements

Projet 2011
Livraison 2015
Programme bureaux: 6454 m² / logements: 3427 m² / commerces: 254 m²

Photos Sergio Grazia

Dans la restructuration du quartier « Les portes de Paris », l’îlots D2 marque la continuité entre deux tissus urbains, celui de la capitale, Paris, et celui du centre historique de la ville de Saint-Denis, à travers des jeux volumétrique, des choix de matériaux et de couleurs.

Jouant son rôle de trait d’union, l’îlots D2 présente deux visages : sur l’avenue D. Casanova celui d’une frontalité stricte, urbaine, continue et tertiaire, sur la place Dumont, celui d’une échelle plus domestique, avec ses plots bâtis qui alternent avec la présence des jardins.

La rencontre de ces deux « histoires » se joue principalement par les retournements latéraux sur les voies secondaires des bâtiments qui créent le trait d’union et le dialogue. Afin de ne pas constituer une frontalité monolithique, le bâtiment de bureaux présente deux décrochés dans sa longueur.

Ces deux décrochés sont tramés sur la fragmentation en plots des logements localisés sur la place Dumont. L’alternance du bâti et des jardins donne une respiration et ouvre l’îlot sur l’espace public. Ce dispositif urbain permet également d’accéder chez soi par un jardin privé, à la manière d’une résidence et de renforcer les protections des halls.

Le matériau dominant pour l’ensemble des façades est la brique moulée main, matériau pérenne, durable avec des aspects très riches et variés et convenant pour un programme de logements autant que de bureaux.  L’enveloppe générale de l’îlot reçoit une brique brune et chaude, les intériorités, une brique plus lumineuse, blanche. Les deux décrochés de la façade principale des bureaux, orientés pleins sud, sont l’occasion d’un filtre végétale ; composé de plantes grimpantes disposées sur des filins verticaux à un mètre de la façade.

Le plan en peigne et la configuration en plot de 15 m de côté permet une bonne distribution et une diminution des apports lumineux artificiels. L’adossement entre les bureaux et les logements permet d’économiser une façade froide et l’isolement par l’intérieur minimise les ponts thermiques. L’ensemble de ces choix fait de l’îlot D2 un bâtiment BBC.